Clocher du Stade Olympique de Berlin
  deutsch  english  francais
  italiano  espaniol  polski

Exposition

Exposition documentaire « Lieu d'histoire le complexe sportif des jeux olympiques 1909 – 1936 – 2006 »
Une exposition réalisée par le musé de l'Histoire allemande, supportée par le chargé d'affaires culturelles et relations publiques du Gouvernement allemand.

L'exposition sur le terrain olympique offre des informations concernant les phases diverses de la construction et utilisation du terrain. La salle Langemarck qui se trouve au dessous du clocher olympique est présentée dans ces relations historiques.

L'exposition documentaire consiste en cinq parties.

La première partie
résume les changements de l'importance du sport dans la société allemande. Cela commence avec l'association allemande de la gymnastique en 19e siècle et mène par les clubs sportifs des ouvriers et la popularité augmentant du sport provenant de la Grande Bretagne jusqu'à la « Gleichschaltung » (uniformisation) de la culture sportive par les national-socialistes.

La seconde partie
est concentrée sur l'évènement qui a causé l'augmentation du terrain avec la réalisation des édifices qui se sont préservés jusqu'à nos jours: les jeux olympiques de 1936.Leur efficace mise en scène dans la publicité par la propagande national-socialiste est placée au centre de cette partie de la documentation.

La troisième partie

révèle les étapes de l'histoire de construction. La pièce principale est une animation-3D commentée qui visualise en film accéléré les périodes différentes par lesquelles le terrain a été acquis, augmenté et changé depuis le début du 20e siècle jusqu'à aujourd'hui.

La quatrième partie
met en valeur l'utilisation du terrain jusqu'à nos jours. Le complexe comprenait des facilités sportives exemplaires ainsi que le champ de Mai envisagé pour des manifestations de propagande pour les masses ainsi que la salle Langemark dédiée au culte des héros et la commémoration des morts. Aujourd'hui le stade olympique s'est établi comme lieu permanent pour deux évènements sportifs de grande réputation : les compétitions internationales de l'athlétisme dans le stade (ISTAF) et les jeux finals pour le trophée du Club allemand de football attirent chaque année des milliers de spectateurs au stade olympique.



La cinquième, dernière partie
donne des commentaires et des explications sur l'histoire du mythe Langemarck. Ce mythe s'est formé pendant la première guerre mondiale comme transfiguration de la mort ainsi-dit joyeuse délibérative de jeunes soldats allemands qui étaient sacrifiés dans une offensive militaire échouée.



Pour illustrer l'histoire d'avantage un film compilé de sources contemporaines et jusqu'alors inconnues est présenté. Le journaliste Reinhard Appel donne les commentaires dans ce film. Ses mémoires – comme spectateur des jeux olympiques et comme Hitlerjunge, jeune pionnier de la jeunesse nazi, stationné sur le complexe sportif pendant les derniers jours de la guerre – sont représentatifs pour les mémoires de toute une génération d'allemands.